Assurance + Transparence = ?

Le 12 février 2019 par Pierre @ CEO Innovie.

Aujourd’hui les mutuelles augmentent très régulièrement leurs prix en mettant en avant les évolutions réglementaires, l’augmentation de l’âge de départ à la retraite Old Man: Light Skin Tone on Microsoft Windows 10 October 2018 Update ou encore l’inflation médicale et la dégradation du risque arrêt de travail…

 

Il y a toujours une bonne raison selon elles d’augmenter les prix mais est-ce véritablement justifié ?

 

Quelques chiffres qui donnent le vertige
Entre 2006 et 2017 les cotisations de mutuelle ont augmenté de 47% alors que l’inflation médicale était de 14,2% sur la même période.

 

Si on exclut l’impact des évolutions de la fiscalité, les cotisations des mutuelles ont donc augmenté de 33%.

 

C’est d’autant plus étonnant lorsque l’on regarde le poids des mutuelles dans le financement global des dépenses de santé en France… il n’a pas augmenté et à même diminué.

 

Des frais appliqués souvent élevés (et injustifiés)

Les frais prélevés par les assureurs sur les cotisations permettent de financer la gestion des remboursements Santé, les équipes commerciales réalisant le suivi des clients, les dépenses marketing, etc.

 

Si ce type de dépense est tout à fait normal, le poids de celles-ci par rapport aux cotisations encaissées varie énormément d’un organisme à un autre, allant jusqu’à 42,2% pour les organismes les plus mal gérés.

 

Pour 100€ cotisés l’assuré paie 13,27 € de taxes, 42,20 € de frais de gestion et ne perçoit que… 44,53 € en remboursements👨‍⚕️!

 

Chez Innovie on s’engage pour la transparence

Chacun de nos clients doit connaître les frais appliqués sur ces couvertures et surtout en connaitre la répartition.

 

Connaissez-vous la rémunération de votre assureur, de votre gestionnaire santé ou encore de votre courtier ?

 

Nous ne connaissons aucun autre secteur où l’entreprise cliente n’a pas accès à l’information sur la rémunération de ses prestataires.

 

💡 Quatre conseils pour bien négocier vos majoration de cotisations💡

 

Être sensibilisé aux grands principes

L’équilibre d’un contrat d’assurance repose sur un ratio prestations / cotisations.

 

Si l’entreprise verse autant de cotisations que les salariés ne dépensent de soins médicaux alors il n’est pas nécessaire d’augmenter les prix.

 

Mais encore faut-il avoir une vision de la consommation de l’entreprise. Nous constatons que huit entreprises sur dix n’en possèdent pas.

 

Il est donc difficile lorsque la société n’a pas cette vision de savoir si l’augmentation demandée par l’assureur est justifiée ou si elle lui permet d’équilibrer son portefeuille global au détriment de certaines entreprises « plus rentables ».

 

Innovie, en qualité de conseil, vous délivre chaque année des indicateurs clés :

  • Le ratio d’équilibre du contrat
  • Le taux de couverture de la mutuelle
  • Le reste à charge moyen par collaborateur
  • Les principaux postes de dépense

 

L’ensemble de ces éléments permet de négocier le renouvellement du contrat, de réfléchir aux pistes d’amélioration ou d’aménagement de garanties, etc.

 

Demander un compte de résultats

Le compte de résultats est le document qui retrace justement la somme des cotisations payées, les chargements appliqués et la ventilation des remboursements effectués.

 

S’il est bien rédigé, il vous permet en un clin d’œil de constater l’équilibre de votre contrat (rapport prestations / cotisations) et de savoir si vos salariés sont vraiment bien protégés.

 

Si vos salariés consomment moins que vous ne payez de cotisation alors les majorations demandées n’ont pas lieu d’être.

 

Dans le cas inverse, c’est à vous de juger si vous acceptez ces majorations ou voir comment vous pourriez adapter les garanties pour réduire l’augmentation du prix, sans dénaturer pour autant la protection de vos salariés.

 

Chez Innovie on fourmille d’idées ingénieuses 😎 pour faire évoluer les contrats afin de les redresser tout en ayant pour objectif de maintenir une protection optimale des salariés.

 

Consolider les résultats

Le résultat de votre couverture Santé est déficitaire ? Pas de panique si votre contrat de Prévoyance est géré par le même assureur.

 

Les garanties de Prévoyance interviennent généralement très peu ou même pas du tout dans la vie d’une entreprise.

 

Les cotisations de Prévoyance versées par l’entreprise et l’absence d’arrêt de travail long doivent être mis dans la balance des négociations.

 

Être bien accompagné

Ne vous leurrez pas : un assureur a pour objectif d’engendrer du bénéfice à travers les frais appliqués ou en récupérant l’excédent si ses clients ont payé plus de cotisations que lui-même n’a décaissé de remboursements.

 

Outre le fait que la plupart de ces contrats soient standardisés (ses clients ont exactement les mêmes garanties et donc pas de quoi se démarquer), les cotisations évoluent sur la base des résultats de l’ensemble de son « portefeuille ».

 

Quand on est une entreprise composée de jeunes talents, dans sept cas sur dix, les salariés consomment moins que ce qu’ils ne payent de cotisation. L’excédent permet alors de compenser le déficit des autres sociétés pour lesquelles les salariés sont plus âgés.

 

Chez Innovie, notre démarche de transparence et notre approche nous permet d’estimer avec une très grande fiabilité les dépenses médicales de vos salariés afin de vous proposer des couvertures sur-mesure et super bien négociées.

Une nouvelle façon d'aborder les assurances collectives

La méthode innovie Notre expertise


Société de courtage en assurance.
RCS Paris 830 639 944 et immatriculée à l’ORIAS sous le numéro 17 004 763. Innovie est soumis est soumis au contrôle de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution), 61 rue Taitbout 75436 cedex 09.

Fait à Paris avec ❤️